Consultation individuelleDepuis juillet 2013, la loi 21 réserve aux psychologues et à d’autres professionnels accrédités par l’Ordre des psychologues du Québec, le droit de pratiquer la psychothérapie. Ainsi, ce type d’intervention et le titre de psychothérapeute ne peuvent être effectués que par des professionnels ayant reçu une formation suffisante. Cependant, le choix du bon professionnel pour effectuer un suivi thérapeutique est très important. En effet, il existe plusieurs approches d’intervention en psychothérapie et chaque professionnel développera une expertise spécifique liée à un champ de pratique (anxiété, dépression, TDAH, deuil, etc.) et à une clientèle particulière (enfant, adolescent, adulte, couple, famille, etc.). Vous devez donc prendre le temps, lors de la rencontre, de questionner le professionnel sur ses compétences, son approche théorique, sa façon de travailler et le temps qu’il estime que le suivi avec vous pourrait prendre. D’autant plus que tout professionnel membre d’un Ordre (psychologue, ergothérapeute, psychoéducateur, médecin, etc.) a l’obligation de bien éclairer votre décision à engager un suivi thérapeutique avec elle ou lui. C’est ce qu’on appelle le consentement éclairé.

     Il y a plusieurs raisons d’effectuer une consultation individuelle en psychothérapie. Plusieurs personnes éprouvent le besoin de rencontrer un psychologue à la suite d’un deuil ou lors d’une période de transition. Certains vivront beaucoup de souffrance et de difficultés dans leur vie ou désirent simplement trouver des réponses à leurs questions. D’autres viendront consulter par désir de croissance personnelle. La durée des rencontres peut donc varier en fonction du motif de consultation initial, du degré de souffrance de la personne et du type de soutien qu’elle reçoit dans son entourage. Il est important de comprendre que chaque personne est unique et que le traitement proposé par le professionnel peut varier afin de bien s’adapter à la réalité du client. En effet, des séances de désensibilisations peuvent être requises pour le traitement d’une phobie spécifique ou lors d’un trouble d’anxiété avec crises de panique, mais des interventions basées sur le mouvement des yeux (EMDR) pourraient être souhaitables lors du traitement d’un état de stress post-traumatique. Le professionnel doit donc bien évaluer votre condition afin d’ajuster son intervention de manière optimale.

     Évidemment, effectuer une consultation individuelle demande du temps et un investissement financier. Le client désirant amorcer une démarche doit donc être engagé dans le processus thérapeutique pour améliorer les chances de guérison. Généralement, la plupart des compagnies d’assurances remboursent en bonne partie les frais liés à la psychothérapie. Par ailleurs, certains clients pourront également bénéficier de déductions fiscales des coûts engendrés par des rencontres avec un psychologue.