182015Août
Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)

Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)

Le trouble du déficit de l’attention est une condition neurodéveloppementale qui touche de 5 à 8 % de la population. Autant les adultes que les enfants peuvent présenter cette condition qui se manifeste de différentes façons :

Inattention

Souvent un rien entraîne une distraction. La personne peut perdre le focus assez rapidement malgré son désir de le maintenir. Ceci s’amplifie lorsque le sujet ne l’intéresse pas suffisamment. Dans d’autres cas, un enfant ou un adulte présentant un TDAH pour être dans l’hyperfocus (trop attentif) et avoir du mal à décrocher (ex. : film, jeu vidéo, match de hockey) surtout si le sujet l’intéresse réellement. Il sera tellement obnubilé, qu’il ne prêtera pas attention aux autres bruits environnants même si ceux-ci s’avèrent importants (ex : alarme de feu, quelqu’un qui sonne à la porte). Les recherches démontrent que l’action de la dopamine et de la noradrénaline, deux neurotransmetteurs jouant un rôle important dans les circuits liés aux fonctions exécutives, ne fonctionneraient pas de manière optimale.

Hyperactivité

Lorsqu’on parle d’hyperactivité, on pense souvent à des enfants très agités, fébriles et qui restent difficilement en place. Cependant, l’hyperactivité prendra différentes formes comme la bougeotte dans les idées, l’incapacité de relaxer, avoir un besoin constant d’être occupé ou de faire quelque chose. Quoi qu’il en soit, l’hyperactivité peut amener la personne à avoir plus de difficultés à rester assise en classe, à faire la file au magasin, à effectuer une seule chose à la fois.

Impulsivité

Souvent, l’impulsivité se manifestera par une difficulté à gérer les frustrations ou les émotions. La personne peut alors couper la conversation des autres, dire oui trop vite à des sorties ou activités sans même vérifier si elle est disponible à ce moment, exploser de colère ou faire un commentaire déplacé. Le TDAH est associé à de plus grands excès de vitesse sur la route, à prise de plus grands risques lors d’activités sportives (ex. : sports extrêmes) ou sexuelles (ITS, grossesse non désirée, etc.).

L’évaluation de cette condition

Tous les gens peuvent présenter des symptômes d’inattention, d’hyperactivité ou d’impulsivité de manière sporadique. Cependant, lorsqu’on a un TDAH, ces symptômes sont présents presque tout le temps, depuis l’enfance et amène une souffrance importante dans plusieurs sphères de vie de la personne. Afin de bien évaluer le TDAH autant chez l’enfant que chez l’adulte, vous devez avoir recours à des professionnels habilités à le faire (ex. : psychologue ou médecin). À la clinique de services en psychologie Sherbrooke, nous avons développé une expertise dans l’évaluation et l’intervention auprès d’une clientèle présentant un TDAH. Le processus d’évaluation et d’intervention est basé sur les dernières recherches scientifiques fondées ainsi que sur des années de pratiques cliniques.

L’intervention et traitement

Le traitement de cette condition est multimodal et nécessite l’utilisation de plusieurs moyens d’intervention. Les recherches actuelles démontrent que la combinaison d’un traitement pharmacologique (ex. : psychostimulants) combiné à des interventions psychothérapeutiques offre les meilleurs résultats. Cependant, d’autres avenues seront à explorer lors du suivi auprès d’un professionnel. Par exemple, plusieurs recherches scientifiques pointent le fait que l’amélioration de la qualité du sommeil, du régime alimentaire et sportif améliore également les capacités d’attention en plus de réduire l’hyperactivité et l’impulsivité des gens présentant un TDAH.

Que faire ?

Si vous croyez avoir un TDAH ou que votre enfant ou un proche en souffre, nous vous invitons à nous contacter pour effectuer l’évaluation de cette condition.